Mwiley
Mwiley
Inès
Inès

CAMPEONES

 

Film drôle, sincère et humain

 

Ce film familial au charme espagnol nous a séduites par ses vives couleurs et ses musiques du monde circassien. 

Nous avons été également touchées par le côté humoristique des nombreux personnages, remarquablement interprétés, par des acteurs déficients mentaux, sincères et enthousiastes. 

Javier Gutiérrez, acteur très reconnu en Espagne pour ces rôles dramatiques, réussit parfaitement à nous faire rire et nous émouvoir. 

L’histoire reflète les caractéristiques de l’univers du basket et du handisport. 

Nous avons aimé les liaisons entre les scènes comiques et touchantes, notamment lorsque l’un des comédiens jouant un membre de l’équipe annonce à l’entraîneur qu’il ne voudrait pas avoir un enfant handicapé comme lui mais plutôt un père tel que lui.

 

Nous avons été surprises par le final de ce beau film.

 

Nous vous conseillons d’aller vous divertir en regardant cette comédie étonnamment humaine. 

 

Mwiley Irlinger et Inès Jaumouillé



Audrey
Audrey

La Révolution Silencieuse

 

Le courage humain à l’état pur

 

Ce film que nous propose cette année Lars kraume est plein d’émotions.

Il nous replonge dans cette année froide et sinistre de 1956 à Stalinstad, en Allemagne de l’est. Nous avons particulièrement aimé ce film riche en rebondissements car il a réussi à nous transmettre certaines valeurs comme la loyauté, la liberté et la fraternité à travers certaines scènes de celui-ci

Les deux scènes les plus marquantes de ce film sont : la scène de fin où les protagonistes se retrouvent pour atteindre leurs objectifs ; puis la scène d’adieux entre un des personnages principaux et sa famille. L’émotion est palpable et le spectateur est conquis. Tout ceci laisse place à la technique comme les costumes et les décors qui l’embellissent; mais aussi à l’interprétation de tous les personnages.

La lumière et la musique les accompagnent tout au long de cette narration assez classique et donne presque un côté épique.

 

En conclusion, ce film n’est pas seulement un concentré d’émotions et de technique mais laisse aussi transparaître un message humaniste et un espoir de liberté.

 

Audrey Domitin et Antoine Jacq



Valentin
Valentin
Jacques
Jacques

Sergio y Sergei

 

Sergio y Sergei ou la petite histoire dans la GRANDE

 

A travers les yeux d’une petite fille, ce film nous raconte la rencontre incroyable de Sergio et Sergei . Nous voila plongés dans la Havane des années 90, lors de la chute du bloc soviétique. 

Ce film ne nous raconte pas l’Histoire, il nous conte une fable. Préparez vous à être touchés par l’innocence d’une petite fille, la bravoure du philosophe et la fierté du cosmonaute. Lorsqu’un Cubain révolté vient en aide au dernier soviétique perdu dans l’espace, on assiste à la naissance d’un film tout bonnement merveilleux. 

Voir un tel film c’est saisir sa chance. La chance d’entendre  une aventure autant historique que touchante, aussi authentique que fictive, aussi inhabituelle que parlante. 

Là où les pays s’affrontent, quelques hommes s’unissent. Malgré crises, doutes et dangers ; malgré peine et amertume, ce voyage burlesque nous livre humblement l’histoire de deux naufragés du monde. 

Mais détrompez-vous, cela ne s’arrête pas là. En effet « Sergio et Sergei » allie émotion et virtuosité technique. Les premières images vous transporteront de l’espace à Cuba, de la Havane à New York. Ici, acteurs, musiques et décors sont en parfaite harmonie.

Ce n’est pas par son budget que cette oeuvre se démarque, mais par son humanité.

 

« Sergio y Sergei », de Ernesto Daranas, bientôt en salles. N’hésitez surtout pas !

 

DELIU Valentin et MELIKIAN Jacques-Solal



Camille
Camille
Lizaly
Lizaly

Sibel

 

Sibel, animale et libre 

 

 A travers ce film, nous avons ressenti une grande originalité. Elle tient au fait que les décors sont naturels , au milieu d’une végétation et de montagnes majestueuses qui entourent un village à l’Est de la Turquie, région où le langage ancestral est un langage sifflé.

Tenue à l’écart du village du fait qu’elle soit muette, nous suivons la jeune Sibel dans son quotidien entre plantations de thé et forêt luxuriante où elle décide de chasser un loup mystérieux.

Nous avons particulièrement aimé le rôle de Sibel, personnage principal incarné par Damla Sönmez, qui ne s’exprime que par le sifflement. Elle interprète avec force différentes émotions, faisant ressortir tout au long du film, son côté animal et sauvage. Elle fait une rencontre amoureuse avec un fugitif turc qui va lui révéler sa part de féminité et lui donner confiance en elle. Au fur et à mesure, Sibel va s’affirmer en remettant en questions des traditions locales, notamment la place de la femme dans la société.

 

Ce film est une véritable claque cinématographique tant au niveau de l’interprétation des acteurs, que du scénario original et du décor naturel.

 

Dagès Camille, Touzanne Lisaly



Chloé
Chloé
Anaelle
Anaelle

The Drummer & The Keeper

 

UNE RENCONTRE AUSSI IMPROBABLE QUE TOUCHANTE.

 

C’est un sujet assez sensible qui est abordé. Dans notre société actuelle parler du handicap est plutôt controversé. Or ici, l’histoire est racontée avec une telle simplicité et tellement de vérité que ça en est vraiment émouvant. L’histoire est également originale de par sa tournure. L’atmosphère et le message derrière tout cela nous émeuvent et tout y est bien imagé. Sans trop en faire en tombant dans le cliché, et sans trop peu en faire comme s’il manquait quelque chose. C’est ce qui fait toute sa subtilité et sa beauté.

Le jeu des acteurs, excellent, est très touchant et leurs émotions sont bien retranscrites. Nous ressentons une grande proximité avec les personnages malgré le fait que nous n’avons pas la même pathologie. Nous sommes directement plongés dans cet univers à la fois étrange et touchant.

La musique fait partie intégrante du long-métrage et évolue pareillement aux sentiments des personnages, joyeux ou tristes, en colère ou bienveillants. Chaque musique est irremplaçable et rend le film à la fois frappant et poignant.

La façon dont le film cadre ses acteurs, en jouant sur les lumières sombres et les touches de couleurs crée une atmosphère dans laquelle le spectateur s’immerge facilement et s’approprie l’histoire.

Ce sont pour toutes ses raisons que nous vous conseillons d’aller le voir.

 

Chloé Ruffié et Anaëlle Marchand